ACTIVITES DU RCD-TIMIZART, COMMUNIQUES

Communiqué :

Tigzirt : la jeunesse du RCD en mouvement

inaugurationjeunessercd.jpg 

S. Sadi lors de l’inauguration du séminaire 

La station balnéaire de Tigzirt (wilaya de Tizi Ouzou) accueille les 18 et 19 août 2009 un séminaire de formation en direction des jeunes militants du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Cette rencontre qui s’inscrit dans le prolongement des décisions du dernier conseil national tenu le 4 juin 2009 regroupe des représentants de quatorze wilayas du centre du pays. La cérémonie d’ouverture qui a eu lieu le 18 août 2009 a été rehaussée par la présence du Dr Saïd Sadi, président du parti et de Messieurs  Boubeker Derguini, Tahar Besbes, Hacene Mezoued et Mohammed Khendek respectivement secrétaire national chargé de la jeunesse et président du groupe parlementaire, secrétaire national chargé des affaires sociales et président de la commission culture, communication et tourisme de l’APN, secrétaire national chargé de l’administration, secrétaire national chargé des élus et des élections et vice président à l’Assemblée populaire nationale. Dans l’après midi, des parlementaires et des élus locaux de la wilaya ont tenu à assister à l’accueil des séminaristes avant de rejoindre leur localité respective Les travaux ont commencé dans la soirée. Après avoir souhaité la bienvenue aux responsables du parti et aux délégations, le président du Bureau régional de Tizi Ouzou, M. Hamid Maakni a exprimé la fierté  des militants de sa wilaya d’avoir été retenus pour  organiser cette manifestation tout en assurant ses camarades de la disponibilité de sa structure pour rendre le séjour aussi utile qu’agréable.

 

Le secrétaire national chargé de la  jeunesse a, dans son intervention, souligner l’importance de la formation dans la stratégie du Rassemblement et noté que des regroupements similaires auront lieu dans les wilayas de l’est et de l’ouest avant la tenue des journées nationales de la jeunesse en novembre. Il a ensuite retracé les grands axes de l’ambitieux programme destiné plus spécifiquement aux jeunes  militants du RCD.

jeunessercd.jpg    Assistance attentionnée lors de l’allocution S. Sadi

La parole fut donnée ensuite au président du Saïd Sadi qui a introduit son propos en rappelant la conjoncture historique du 20 août 56 qui a vu des militants, majoritairement très jeunes, prendre leur responsabilité, organiser la résistance au colonialisme et offrir à la nation le seul projet de société digne de l’Algérie contemporaine et qui reste, plus que jamais, d’actualité. - Si ces jeunes ont réussi un tel exploit, c’est qu’ils ont obéi à deux règles fondamentales que nous avons essayé de respecter et dont vous devez, à votre tour, vous imprégner. La première est qu’un militant, à fortiori quand il est responsable, doit vivre avec sa base et s’interdire de demander quoique ce soit qu’il ne fasse lui-même. 

La seconde est que le militant doit savoir rechercher et analyser les expériences et les parcours des générations qui l’ont précédés pour éviter de refaire les erreurs commises avant lui et tirer le meilleur profit des expériences de ses aînés. Mais, si je devais vous faire part de mon avis personnel, je vous dirais que la reconnaissance, la crédibilité et la performance politiques dépendent avant tout, du comportement et de la morale quotidienne de chacun. Nos citoyens considèrent d’abord le fonctionnement du militant avant de prêter attention à son discours. Nous avons investi. Le RCD dispose du meilleur capital politique dans le pays. Il faudra apprendre à le protéger, l’assumer et le rentabiliser dans votre action militante. 

Je suis entrain d’écrire un livre sur le colonnel Amirouche que le système Boussouf- Boumediene a voulu éliminer de la mémoire nationale en s’acharnant à en donner une image qui est l’exact contraire de l’homme d’exception qu’il fut. C’est parce que des hommes comme Amirouche ont su être disponibles, déterminés, humbles et proches du peuple qu’ils ont entraîné l’adhésion de leurs concitoyens. Il y a parmi vous des Abane, des Ben Mhidi et des Amirouche, notre mission est de les aider à se révéler, la leur est de comprendre que l’on peut réaliser son destin personnel tout en assumant son devoir envers la collectivité. Pour l’instant le jeune est réduit à : 

- se perdre dans les maquis en attendant son élimination ; - raser les murs en s’exposant à la délinquance ;  - fuir son pays en risquant le naufrage. En investissant la formation comme axe  stratégique prioritaire, le RCD veut casser cette trilogie du malheur. Nous serons à vos côtés pour vous dire comment nous avons pu ébranler le parti unique, il vous revient d’assumer et de développer la résistance patriotique en faisant de la majorité que vous êtes le premier acteur et le principal bénéficiaire du développement national. Avant de clôturer son allocution Saïd Sadi recommande : 

- Vous êtes appelés à être vous-mêmes des formateurs dans vos wilayas d’origine. Profitez de ce regroupement pour vous connaître, vous découvrir et vous apprécier. Ne laissez plus le pouvoir tronçonner vos rangs. Si vous êtes unis, si vous avez le souci de votre image et de votre mission, rien ne pourra vous arrêter.

 

 

 


 

PRESIFAURE |
John Cena |
DownPro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | melanie6415
| Actualités du Maroc et du m...
| clash03